r-énergies
Photovoltaïque midi-pyrénées

Devis Gratuit

Isolation par les combles


L’isolation thermique de la toiture :

Les pertes calorifiques de la toiture d’un logement non isolé correspondent à 30% de la facture de chauffage. La chaleur partant toujours vers le haut, l’isolation de la toiture est à coup sûr la plus directement rentable dans le cadre d’économies d’énergie.

Selon l’Ademe, l’isolation des toitures est la plus rentable et la première étape à réaliser dans le cadre de l’isolation d’un logement. Le potentiel d’économies d’énergie y est important. La toiture est souvent la partie la plus facile à traiter puisque la mise en place d’une barrière isolante simple est efficace rapidement. Elle bloque l’air chaud, plus léger qui s’élève naturellement et vient en grande partie se loger sous les toits.

Les combles perdus :

Les combles perdus désignent des locaux situés sous des toitures inclinées qui ne sont pas aménageables et donc pas habitables. Ils ne sont pas chauffés et doivent par conséquent être séparés du reste du logement chauffé par une barrière isolante.

Deux solutions techniques sont généralement utilisées pour isoler des combles perdus :

•L’isolation sur le plancher : c’est la solution la plus simple. Elle consiste à disposer l’isolant sur le sol des combles perdus. Selon les caractéristiques de l’isolant choisi, l’opération se fait en une ou deux couches. Les produits utilisés pour ce type d’isolation sont bien connus. Il s’agit principalement des laines minérales (laine de verre ou laine de roche) conditionnées en rouleaux, en panneaux, ou en vrac soufflée à l’aide d’un appareillage spécifique, des laines végétales comme la laine de chanvre conditionnées en rouleaux ou en vrac ou encore de la ouate de cellulose, de la laine de mouton conditionnée le plus souvent en vrac. Des isolants en panneaux (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, polyuréthane) peuvent aussi être utilisés. Ils sont disposés bord à bord sur le plancher.

•L’isolation entre les solives : cette technique est utilisée quand les combles ne comportent pas de plancher mais des solives simples sous lequel vient se fixer un plafond en plâtre. Les isolants sont les mêmes que ceux utilisés sur le plancher mais par contre ils doivent être installés en double couche. La première couche s’insère entre les solives. Généralement, l’isolant est choisi de la même épaisseur que les solives. La seconde s’ajoute au dessus de façon perpendiculaire pour recouvrir complètement le sol et ainsi assurer une bonne continuité thermique. Les produits utilisés pour ce type d’isolation sont bien connus. Il s’agit principalement des laines minérales (laine de verre ou laine de roche) conditionnées en rouleaux, en panneaux, ou en vrac soufflée à l’aide d’un appareillage spécifique, des laines végétales comme la laine de chanvre conditionnées en rouleaux ou en vrac, ou encore de la ouate de cellulose, de la laine de mouton conditionnée le plus souvent en vrac.

Dans les deux techniques, la pose doit se faire en prenant bien garde de ne pas marcher sur l’isolant pour éviter les tassements qui vont détériorer les matériaux. Les laines en rouleaux peuvent être doublées ou non sur une face d’un papier kraft pare vapeur. Elles sont déroulées le pare vapeur tourné vers la chaleur. Si deux couches sont nécessaires, seule la couche inférieure comportera un pare-vapeur.

Le produit que nous utilisons est la fibre de bois isolante à souffler




Réalisation : CréaQuercy /// espace privé
Isolation par les combles Cahors Lot 46 / Isolation par les combles Montauban Tarn-et-Garonne 82 / Isolation par les combles Toulouse 31 Haute Garonne